L’amortissement linéaire permet de calculer la perte de valeur d’une immobilisation sur la base d’annuités constantes. Contrairement à l’amortissement dégressif, celui-ci se calcul sur la base des jours calendaires.

Il existe une formule permettant son calcul dans Excel (AMORLIN) mais elle n’est pas assez précise : elle ne prend pas en compte les années bissextile ce qui peut créer des écarts conséquent pour les biens amortis en millions d’euros.

Dans cet article je vous présente deux méthodes pour pouvoir calculer vos amortissements linéaires : de la plus simple (et longue) à la plus complexe (et rapide). Mais commençons par la théorie comptable…

 

A. La théorie comptable

L’amortissement linéaire permet de calculer la dépréciation d’une immobilisation sur la base d’annuités constantes. Cette méthode de calcul peut s’appliquer à tous les biens cependant elle est obligatoire pour :

  • les biens d’occasions
  • les biens dont l’amortissement dégressif n’est pas autorisé tel que les véhicules de tourismes
  • les biens qui ont une durée de vie inférieure à 3 ans

A noter : il existe différentes conditions à réunir pour l’amortissement d’un bien. En effet, ne peuvent être amorties que les biens destinés à rester de façon durable au sein de l’entreprise (les immobilisations corporelles ou incorporelles). De plus, ces biens inscrits à l’actif du bilan doivent être en mesure de se déprécier par l’usure ou par le temps.

 

B. Comment calculer l’amortissement linéaire ?

La formule pour calculer l’amortissement linéaire est : base amortissable x taux d’amortissement linéaire = annuité d’amortissement.

La base amortissable correspond à la valeur brute du bien (valeur d’achat HT et frais annexes). Le taux d’amortissement, toujours exprimé en pourcentage, correspond à la formule suivante : 100/durée d’utilisation (en années).

Enfin, sachant que l’amortissement linéaire démarre à la date de mise en service (première jour d’utilisation du bien), un prorata devra alors être appliqué pour le calcul de la première et dernière annuité.

Exemple d’un tableau d’amortissement linéaire

Exemple pour un bien d’une valeur de 5 000,00 euros amorti sur 5 ans avec une date de mise en service le 05/01/2017
AnnéeTaux linéaireAnnuitésVNC fin d’exercice
201720%988,894011,11
201820%1000,003011,11
201920%1000,002011,11
202020%1000,001011,11
202120%1000,0011,11
202220%11,110,00

 

C. Comment le retranscrire sous Excel ?

Il existe deux possibilités.

1. Créer un tableau de calcul des amortissements linéaires par immobilisations

Ce tableau a l’avantage d’être simple d’utilisation et il vous permettra de vérifier rapidement si vos calculs sont corrects. L’inconvénient est qu’il ne permet pas d’analyser rapidement de nombreux amortissements linéaires.

Ce tableau est disponible au téléchargement à la fin de cet article.

Amortissement linéaire sous Excel

J’ai développé le tableau afin de permettre :

  • le calcul des amortissements linéaires pour les exercices comptables en décalés (ex : exercice se terminant le 31 mars)
  • que l’utilisateur n’ait qu’à dupliquer les premières cellules en les tirants vers le bas. Cela permet de limiter les erreurs potentielles lors de la reprise du tableau.

2. Créer une formule en VBA afin de pouvoir traiter en masse les amortissements linéaires

Pour ce tableau, l’intégralité des amortissements linéaires se calcule par VBA.

L’utilisateur doit renseigner les zones de la formule de la même façon que les autres formules utilisées sous Excel.

Cette méthode peut se révéler puissante pour l’analyse en masse des amortissements linéaires et ne demande qu’un minimum de zones à renseigner.

 

Le tableau + le code VBA sont disponibles au téléchargement à la fin de cet article.

Amortissements linéaires sous excel

La formule nécessite les champs suivants :

Function amortvaleur brut , durée , date MES , mois fin d’exercice , Exercice en cours )

 

Examinons le code vba : 

Ce code a été directement détaillé. Néanmoins si vous avez une question, n’hésitez pas à me la poser en commentaire. J’y répondrais de la manière la plus précise possible !

 

D. Et la suite ?

Ce fichier est particulièrement adapté pour effectuer un contrôle de cohérence en masse de vos amortissements. Grace à celui-ci vous serez en mesure de vérifier qu’il n’existe pas d’erreurs de paramétrage de votre logiciel comptable.

Pour télécharger ce fichier gratuitement, merci de cliquer sur le lien suivant :

 

A bientôt !

 

Vous avez aimer cette article ? Ajoutez un commentaire ou partagez le !